Maladies-alternaria-dauci-FR | Syngenta Nederland

You are here

Alternaria dauci

(Anamorfe Fungi)

[feu foliaire]

Introduction

C’est une des maladies des plantes la plus importante qui est véhiculée par les semences. Elle s’observe souvent en carottes et cause de gros problèmes en conditions humides, tant en culture conventionnelle qu’en culture bio. Un développement épidémique peut également être observé.

Répartition géographique

Le brunissement du feuillage est une maladie importante pour la culture de la carotte au niveau mondial. Dans les régions plus froides, les dégâts peuvent rester limités lorsque la maladie se développe plus tard dans la saison.

Symptômes et diagnostic

Les premiers symptômes sont difficiles à diagnostiquer car ils concordent souvent avec le moment où la plante commence à perdre ses premières feuilles. De temps à autre, les jeunes plantes présentent des signes d’infection et on observe des pertes avec des symptômes de ‘pluches blanches’. Le long des bords des feuilles, on observe des taches brunes ou aqueuses et carrées. Parfois, un bord jaune se forme aussi autour des lésions. Le nombre et la taille des lésions augmente, causent une nécrose d’une partie de la feuille et ensuite le flétrissement de l’entièreté de la feuille. En cas d’épidémie, on remarque clairement des taches comportant des feuilles jaunes, brunes ou mortes dans la culture. Ces taches grandissent jusqu’à ce qu’elles touchent l’entièreté de la culture. Il est important de contrôler les jeunes feuilles quant à la présence de petites lésions brunes caractéristiques, vu qu’un brunissement général du feuillage peut avoir d’autres origines. Le diagnostic doit être confirmé par une recherche microscopique sur les lésions afin de trouver des spores, vu que des symptômes quasi identiques peuvent être observés en cas de Cercospora (Cercospora carotae). Les racines ne sont en général pas touchées. Dans les cultures de mutiplication, les symptômes s’observent également sur la partie supérieure de la plante et les fleurs et les semences sont touchées.

Conditions pour le développement de la maladie

Souvent, les semences infectées sont la source la plus importante de propagation. Dans certains cas, plus de 50% des semences peuvent être infectées. La maladie se propage via les spores présents à la surface des semences et en tant que mycelium dans l’enveloppe des semences. Les résidus culturaux présents dans le sol sont aussi une source d’infection. Au cours de la saison de croissance, la contamination d’autres cultures est possible via les spores transportés par le vent. Pour germer, les spores ont besoin d’une surface humide, et les feuilles peuvent être infectées dans les 12 heures lorsque la température est comprise entre 16 et 25 °C. La maladie ne va cependant réellement se développer que lorsqu’on observe une période de plusieurs jours pendant lesquels les feuilles sont humides, et en cas de faibles températures (<10 °C). Lorsque la température est supérieure à 20 °C, une période de 5 à 10 heures suffit. Le cycle de la maladie ne prend que 8 à 10 jours et en cas de temps chaud et humide, des épidémies peuvent se développer rapidement.

Impact et importance

Pendant la saison de croissance, les pertes de feuilles impactent le rendement. Les pertes peuvent être plus importantes encore si les carottes ne peuvent pas être récoltées à l’aide d’une arracheuse à courroies. Les problèmes dans une parcelle peuvent être à la base de problèmes dans d’autres cultures racinaires si la maladie se propage à ces autres cultures pendant la saison de croissance. Il existe des fongicides foliaires qui peuvent être utilisés pour lutter contre cette maladie, mais une approche programmée avec différentes matières actives est alors exigée. Par ailleurs, les problèmes de résistance aux fongicides sont une source d’inquiétude.

La lutte contre l’Alternaria dauci via le testage de semences et un traitement de ces semences donnerait des résultats directs pour les producteurs de carottes.

Apron® XL