Maladies-alternaria-radicina-FR | Syngenta Nederland

You are here

Alternaria radicina

Introduction

C’est une maladie importante transmise par les semences dans les légumes apiacées, qui touche les carottes, le panais, le céleri, le céleri-rave, ainsi que différentes espèces associées. La maladie se transmet via le sol.
Attention: on peut également observer d’autres formes d’alternariose dans les carottes. Aux Etats-Unis, on fait en effet état de A. carotiincultae (qui présente de grandes spores) en culture de carottes. Pour le céleri, A. petroselini est sans doute encore plus virulent que A. radicina.

Répartition géographique

Cette maladie est importante dans toutes les régions du monde où des carottes sont cultivées, et en particulier lors de la conservation de la récolte.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes les plus importants sont des lésions noires à la base des tiges et sur la couronne. Cela peut se traduire par le flétrissement des fanes et rendre impossible la récolte à l’aide d’une arracheuse à courroies. Pour les carottes conservées, la maladie cause des pourritures sèches et noires sur la carotte, qui s’étend sur quasi toute la superficie de celle-ci et peut se transmettre aux carottes saines. Des symptômes comparables sont visibles sur la couronne, la partie inférieure des tiges et les racines de céleri et de céleri-rave. La maladie cause des pluches blanches sur les jeunes plants, et le racines et la tige prennent une couleur noire. Sur les feuilles, on observe de petites taches brunes entourées de bords chlorotiques. Elles se développent jusqu’à ce que les feuilles soient entièrement noire. Pour la multiplication, les infections sévères se traduisent par un flétrissement des fleurs, ce qui empêche le développement des semences.

Conditions pour le développement de la maladie

Les semences infectées sont bien souvent la source la plus importante de propagation. La maladie se propage via les spores présents sur les semences et en tant que mycelium dans l’enveloppe des semences. La maladie se transmet également via le sol et peut survivre dans le sol via les résidus de culture ou sous la forme de microsclérote ou de spores. Comme pour les autres types d’Alternaria l’infection causée par les spores transportés par le vent est favorisée par de longues périodes d’humidité foliaire et des températures élevées (> 20°C). Les feuilles les plus anciennes sont les plus fragiles. Les infections dans la partie inférieure des tiges se traduit par une infection de la couronne. Au champ, les carottes ne montrent que peu de signes d’infection, mais lors de leur stockage dans des endroits frigorifiés, on peut remarquer une forte attaque. Il importe de limiter tant que possibles les dégâts lors de la récolte, tandis que le stockage se fera avec une humidité relative élevée et à faible température (0-1 °C).

Impact et importance

Cette maladie a le plus grand impact sur les carottes stockées. Les carottes touchées sont invendables. On peut par ailleurs également observer des pertes dans d’autres cultures apiacées, comme le céleri et les épices, en particulier si le pathogène est présent en grandes quantités sur les semences. A. radicina peut survivre pendant des années dans le sol et l’utilisation de semences infectées peut se traduire par des problèmes récurrents pendant la rotation culturale. L’élimination des sources d’Alternaria spp. sur les semences est très important lorsque les carottes sont stockées pendant un certain temps après la récolte.

Apron® XL