Maladies-alternaria-raphani-FR | Syngenta Nederland

You are here

Alternaria raphani

[maladie à points]

Introduction

Il existe deux sortes d’Alternariose qui causent des taches sur les feuilles, les appareils floraux et les épis. Elles peuvent apparaître de manière séparée ou comme infection combinée auprès de toutes les variétés importantes de brassicacées. Les pertes sont bien souvent la conséquence des effets visuels et de perte de qualité. Une sorte apparentée, Alternaria Raphani, touche le radis.

Répartition géographique

Les maladies des feuilles causées par l’alternariose sont importantes dans toutes les parties du monde sur les cultures légumières et les cultures pour la production de semences.

Symptômes et diagnostic

Les premiers symptômes sont de petites taches foncées (d’un diamètre de 1-2 mm) qui ressemblent au type de taches qui sont associées avec d’autres maladies ou d’autres problèmes physiologiques. Les taches sur les feuilles grandissent et sont de couleur brune, avec des cercle concentriques de développement des spores. Ces taches circulaires caractéristiques comportent parfois un bord jaune. Le développement de petites lésions secondaires autour de ces grandes taches circulaires est un moyen utile pour le diagnostic. Sur base des symptômes sur la feuille, il est difficile de faire la différence entre A. brassicae et A. brassicicola, mais à l’aide d’un microscope, il est cependant facile de voir la différence de forme des spores. Dans le cas d’une épidémie, un très grand nombre de taches foliaires peuvent se former en peu de temps, ce qui a pour effet d’entraîner le flétrissement des plus anciennes feuilles. Pendant la saison de croissance, la maladie se développe sur la culture et une infection peut être observée sur la tige et les choux de Bruxelles ou les choux-fleurs. L’alternariose cause aussi des problèmes en ce qui concerne la conservation du chou blanc, bien que l’infection peut souvent être supprimée en enlevant les feuilles extérieures. En ce qui concerne la multiplication, les appareils foliaires sont touchés, entraînement une maturation prématurée et une perte de semences.

Conditions pour le développement de la maladie

Ces pathogènes se transmettent via les semences et sont présents tant dans la semence même que sur sa face externe. Les semences infectées peuvent présenter un pouvoir germinatif inférieur et produire des jeunes plants dont les cotylédons sont infectés. Au cours des dernières années, les niveaux d’infection de semences par Alternaria spp. étaient faibles, mais de nombreuses sources d’infection existent suite à la transmission par le vent de spores présentes dans les résidus culturaux, les cultures avoisinantes et les adventices. De plus, les brassicacées fourragères et le colza sont également touchés et dans certains cas, les spores transportés par le vent lors de la récolte de ces cultures peuvent présenter une source importante d’infection. Pour la formation des spores, il faut que l’humidité relative soit élevée pendant au moins 12 heures, tandis que pour l’infection, il faut que les feuilles restent humides pendant environ 10 heures pour que la maladie puisse se développer de façon significative. Ces deux pathogènes présentent peu d’activité en-dessous de 5 °C, mais la production de spores est optimale entre 18 et 24 °C pour A. brassicae et à des températures un peu plus élevées pour A. brassicicola (20-30 °C). Le cycle de la maladie ne dure que 5 à 7 jours et lorsque le temps est chaud et humide, les épidémies peuvent se développer rapidement. En radis, les températures d’infection sont comprises entre celles de A. brassicae et A. brassicicola tandis que la formation de spores a lieu entre 13 et 31 °C.

Impact et importance

Les effets les plus importants de la maladie des taches Alternaria concernent l’aspect physique du produit à vendre. Les rendements peuvent être inférieurs lorsqu’on observe des pertes de feuilles suite à une infection sévère ou qu’il est nécessaire de tailler davantage les plantes, comme par exemple pour les choux chinois ou les navets. Pour les cultures pour les semences, on peut observer des effets sur le rendement et le calibre des semences. Certains lots peuvent aussi être déclassés suite à une infection sévère des semences. La gravité de la maladie peut être sévère lorsqu’on observe de la verse pendant ou juste après la floraison de la culture. Pour toutes les brassicacées, la résistance face à cette maladie est faible et les agriculteurs se voient obligés de recourir à des fongicides foliaires lorsque les cultures commencent à montrer les premiers symptômes. Les fongicides sont également utilisés pour la production de semences, afin de protéger les gousses.

La lutte contre les infections d’Alternaria spp. par l’entremise du traitement de semences permet de mieux contrôler la gestion de ces maladies.

Apron® XL