Maladies-botrytis-aclada-FR | Syngenta Nederland

You are here

Botrytis aclada

(Anamorfe Fungi)

[pourriture du bulbe]

Mode de vie

L’infection primaire des oignons par Botrytis aclada peut se faire via des semences infectées ou par une infection du feuillage. Sur les tas de déchets, le champignon peut encore former de nouvelles spores pendant longtemps, et qui sont en mesure d’infecter la nouvelle culture au printemps. Par ailleurs, B. aclada peut aussi hiverner sous la forme de sclérotes qui peuvent survivre pendant deux ans dans le sol et former de nouvelles spores au printemps. L’infection peut aussi se faire depuis des cultures voisines déjà infectées. Les conidies vont d’abord grandir superficiellement sur la feuille et vont ensuite pénétrer via les stomates. Dans une première phase, seules les cellules épidermiques des jeunes feuilles sont infectées. Cele n’entraîne pas de symptômes visibles. Lorsque les feuilles vieillissent et se flétrissent, le champignon va pouvoir poursuivre sa croissance et former des spores. Les fleurs peuvent également être infectées. La sporulation est particulièrement forte en conditions humides et le champignon se propage alors via l’air, les insectes et les personnes qui circulent dans la culture. Au niveau des feuilles, le champignon évolue en direction de la tige et va ensuite infecter le bulbe. Lors de l’effeuillage des oignons, des spores sont disséminées et elles vont infecter les blessures dues à l’effeuillage. Les blessures sur les bulbes peuvent également être infectées. Les symptômes sur les bulbes s’observent principalement après 1 ou 2 mois de stockage.

Plantes-hôtes

B. aclada s’observe principalement dans les oignons et les échalotes, de même que parfois sur d’autres plantes, comme l’ail et le poireau.

Symptômes

Le champignon forme une sorte d’ouate brun-gris sur les feuilles qui se flétrissent. Au niveau des bulbes conservés, on observe des pertes par endroits et du mycélium gris-brun.

Conditions

La formation et la dissémination des spores s’effectue entre 5 et 25 °C, avec un optimum autour de 15 °C, des conditions humides ou un feuillage humide. La croissance du mycélium s’observe entre 5 et 30 °C, avec un optimum autour de 20 °C. La croissance du mycélium est optimale avec une humidité relative supérieure à 95%, et baisse ensuite rapidement lorsque l’humidité relative est moins importante. La valeur limite pour une infection tourne autour de 80% (Plentinger et al., 2004).

Mesures de culture

  • respecter une rotation minimale de 4 ans
  • bien couvrir ou évacuer les tas de déchets
  • prévenir l’endommagement du feuillage
  • limiter les apports d’azote lors de la phase de maturation, cela favorise le champignon et ralentit la maturation
  • ne pas labourer les résidus culturaux infectés sur un champ qui sera ensuite utilisé pour y cultiver des oignons
  • récolter lorsqu’il fait suffisamment sec
Apron® XL