Maladies-fusarium-FR | Syngenta Nederland

You are here

Fusarium spp.

Pourriture par la fusariose, maladie du pied

Les plantes-hôtes
Il existe de nombreuses plantes-hôtes, comme les poivrons (Capsicum annuum), la tomate (Lycopersicon esculentum), les oeillets (Dianthus spp.), Asteracea spp,. le chrysanthème (Chrysanthemum koreanum), les conifères, les cyclamen (Cyclamen spp.), les fresias (Freesia spp.), la lavande (Lavandula), les robinias (Robinia spp.), les primevères (Primula spp.), les sedums (Sedum), ainsi que les bulbes de fleurs.
 
Les symptômes
Les plantes touchées présentent des signes de flétrissement et dans la plupart des cas, la base de la tige est pourrie. Parfois, on observe également une sorte de moisissure rose. Le flétrissement commence souvent d’un seul côté, ce qui a pour effet d’induire une croissance courbe des pousses. En fonction du type de fusariose, le système racinaire est plus ou moins touché.
 
Les conditions optimales
La Fusariose se développe le plus rapidement à une température d’environ 27 °C et à un pH inférieur à 6,5. Les blessures au niveau des racines sont des portes d’entrée pour les spores.
 
Dispersion/survie
Ce champignon survit sous la forme de fils ou de spores de mycélium du côté extérieur des semences et des plantes maladies. L’infection est remarquée au départ des racines endommagées ou directement par infection au pied de la plante. Certaines variétés grandissent dans les cellules de la plante. La plante produit de la gomme, ce qui a pour effet de boucher les cellules et de faner la plante. Suivant le type de fusariose, elle se propage via les semences, le vent, le sol ou le matériel de plantation.

Uien

Fusarium culmorum

Il s’agit d’une maladie extrêmement importante qui est transmise aux oignons par le...

Spinazie

Fusarium oxysporum

Le fusarium oxysporum est responsable du flétrissement dans diverses cultures. Pour...

Apron® XL