Maladies-phytophthora-FR | Syngenta Nederland

You are here

Phytophthora spp.

P. cactorum peut entraîner des pertes de plantules dans les brassicacae, tandis que P. megasperma a une influence sur les cultures qui se développent sur des parcelles peu perméables, et que P. brassicae est principalement une maladie de conservation dans les choux. Ces maladies sont principalement observées en Europe et en Amérique du Nord, tandis que Phytophtora drechsleri se rencontre aussi en Afrique du sud. Dans la plupart des cas, l’infection via le sol est le mode opératoire le plus observés. Ces maladies survivent grâce à des oospores qui peuvent germer et produire des zoospores ou infecter directement les racines. La dissémination secondaire s’observe sous la forme de sporangies qui produisent des zoospores. Tous ces pathogènes sont activés par des conditions humides et la présence de spores dans le sol. De bonnes mesures d’hygiène sont nécessaires afin de prévenir l’infection des serres, du compost ou encore de l’eau. Les dégâts ne sont que de temps à autre significatifs sur les jeunes plantes, et peuvent s’observer dans certains pays. La gestion de ces maladies liées à l’hygiène, un drainage correct et un travail du sol correct est importante. Il existe quelques différences en ce qui concerne la sensibilité des variétés, et cela pourra peut-être être davantage utilisé à l’avenir. Le traitement de semences peut offrir une certaine protection contre les sortes de Phytophtora liées au sol, et sur de jeunes plantules.

Tomaten

Phytophthora infestans

Phytophthora Infestans est le plus connu des Phytophthora. Ce champignon est...

Apron® XL