Maladies-pythium-FR | Syngenta Nederland

You are here

Pythium spp.

Pourriture des racines, flétrissement

Les plantes-hôtes
Il existe de nombreuses plantes-hôtes, comme par exemple les bulbes de fleurs, les chrysanthèmes (Chrusanthemum spp.), le concombre (Cucumis sativus) et les calathées (Calathea spp.).

Les symptômes
Une attaque de Pythium va tout d’abord se remarquer au niveau des racines. Elles présentent des signes de pourrissement et se colorent d’un brun foncé-noir. Dès le début du processus d’infection, on observe un flétrissement et la plante se détériore lentement, parfois même seulement en partie. Le symptôme le plus clair est la pourriture complète des racines, et il est alors facile de détacher l’écorce des racines du cylindre de celles-ci. De même, la limite entre un tissu infecté et un tissu sain est très claire. La plante présente un retard de croissance et les feuilles peuvent prendre une couleur jaune, suite à un manque de nutriments en provenance des racines.
 
Les conditions optimales
Le Pythium est un parasite de faiblesse, qui va s’attaquer principalement aux jeunes plantes. Des causes externes, comme un trop-plein d’eau ponctuel, une température de sol trop élevée, une erreur de fertilisation ou une croissance trop humide peuvent causer une propagation rapide et à grande échelle.
 
Dispersion/survie
Dans les tissus contaminés, le Pythium produit des oospores qui peuvent survivre pendant quelques mois. Lorsque les conditions sont humides et chaudes, des zoospores peuvent alors se former, et ces derniers vont se propager via l’eau et les projections de terre.

Komkommer ziekte

Pythium aphanidermatum

Le pythium aphanidermatum fait partie des oomycètes et est apparenté aux espèces...

Koolgewassen

Pythium ultimum

Le pythium ultimum fait partie des oomycètes tout comme le P. aphanidermatum et est...

Apron® XL