Maladies-pythium-aphanidermatum-FR | Syngenta Nederland

You are here

Farmore Technology

Pythium aphanidermatum

(Oomycota : Oomycètes : classe des Saprolegniales : genre Pythium)
[Pythium, fonte des semis]

Cycle de vie

Le pythium aphanidermatum fait partie des oomycètes et est apparenté aux espèces phytophthora. Les oomycètes produisent des oospores, des spores sexuées qui servent de structure dormante et de moyen de survie dans des conditions défavorables. Ces oospores ont une paroi épaisse et résistent de ce fait aux températures extrêmes et au dessèchement. Les oospores peuvent survivre longtemps (plusieurs années) dans le sol. Les oospores germent directement ou forment des sporanges. Les sporanges aussi peuvent germer directement, mais peuvent également produire des spores en essaim. Ces spores en essaim (zoospores) se déplacent dans l’eau et sont attirées par la plantule ou les jeunes racines en raison des substances qu’elles excrètent. Les zoospores germent et infectent le semis, souvent à la limite entre le sol et l’air, ou la graine ou les racines. Les zoospores germent et infectent le semis, souvent à la limite entre le sol et l’air, ou la graine ou les racines. Les zoospores peuvent aussi être encapsulées quand les conditions ne sont pas favorables à l’infection et survivent ainsi dans le sol tant que le taux d’humidité est assez élevé. Les zoospores germent sur la plante et de longs hyphes transpercent l’épiderme de la plante. Le champignon peut produire de nouveaux sporanges en quelques jours. Les cellules de la plante sont tuées par les substances excrétées par la moisissure, ce qui provoque le pourrissement. La moisissure affecte la graine et les semis, avant et après la levée. Ce champignon se répand largement et des saprophytes peuvent aussi vivre dans le sol. Seuls la graine et les jeunes semis sont gravement affectés, les plantes plus âgées peuvent être infectées mais n’en mourront pas.

Plantes-hôtes

Le P. aphanidermatum affectionne une grande variété de plantes-hôtes, parmi lesquelles le concombre, les plantes en pot, les céréales, les variétés de choux et les haricots. Aux Pays-Bas, il est principalement connu dans la culture du concombre.
 
Symptômes

En cas d'infection précoce, les semis fondent. Les plantules fondent à cause de la formation d’une zone marron resserrée à la surface du sol. En cas d’infection après la levée, les feuilles jaunissent, se ramollissent et se flétrissent entièrement. Des lésions marron apparaissent sur les tiges et les racines qui, attaquées par l’humidité, deviennent noires. La peau en surface se détache alors facilement en grattant. Les racines latérales et les apex pourrissent, et le système racinaire entier est parfois putréfié.
 
Conditions

Le P. aphanidermatum cause surtout des problèmes quand la teneur en eau du sol ou du substrat est élevée ou en cas de hautes températures. (aperçu dans Martin & loper, 1999) La maladie survient surtout quand la température du sol ou du substrat est comprise entre 32 et 37°C (Compendium of Cucurbit Diseases, 1996).

Mesures en matière de culture

  • bon drainage, substrat pas trop humide et pas d’arrosage excessif
  • ne pas semer ou planter à des températures élevées
  • matériel de base propre
  • culture sous serre : éviter les hautes températures par le poudrage ou l’utilisation d’asperseurs de toit
  • décontamination de l’eau de recirculation
  • culture du concombre : adapter le type de substrat et la hauteur, par ex. perlite au lieu de laine de roche ou tapis de laine de roche plus élevés
  • utilisation de variétés résistantes ou de sous-variétés résistantes.
Apron® XL